Le projet GLORIA

GLORIA ?

GLORIA est l’acronyme de « GLObal Robotic-telescopes Intelligent Array », en français, « Réseau global et intelligent de télescopes robotisés ».

GLORIA sera le premier réseau ouvert de télescopes robotisés dans le monde. Il sera constitué d’une interface « Web 2.0 » au moyen de laquelle les utilisateurs pourront faire de la recherche en astronomie en observant avec des téléscopes robotisés, et/ou en analysant les données que les autres utilisateurs auront obtenues avec GLORIA, ou à partir d’autres bases de données libres d’accès, comme l’Observatoire Virtuel Européen (http://www.euro-vo.org).

Qui peut et comment accéder à GLORIA?

GLORIA, c’est avant tout une communauté d’utilisateurs. Si vous lisez ceci, cela signifie que vous disposez d’une connexion internet et d’un navigateur. Excellent ! Vous pouvez donc devenir un utilisateur GLORIA , commencer à observer et participer à des expériences. GLORIA est ouvert à tous les passionnés d’astronomie, pas seulement aux astronomes professionnels.

Quels services offrira GLORIA?

De nombreuses communautés sur Internet participent déjà activement à des projets de recherche scientifique, à la rédaction de documentation ou à des projets sociaux. La recherche en astronomie peut bénéficier d’un plus grand nombre d’yeux tournés vers le ciel – détecter quelque-chose dans le ciel requiert d’être au bon endroit au bon moment. Nos télescopes robotiques peuvent parcourir le ciel, mais l’énorme quantité de données qu’ils produisent est beaucoup trop grande pour être analysée par les seuls astronomes. GLORIA fournira un moyen de mettre des milliers d’yeux et de cerveaux au service de l’astronomie. GLORIA sera constitué d’une structure Web 2.0, offrant la possibilité de réaliser de véritables expériences. La communauté ne produira pas seulement du contenu, comme dans la plupart des applications Web 2.0, mais contrôlera également les télescopes partout dans le monde, en prenant le contrôle des instrumets en temps réel, mais aussi à travers un système de planification des observations. La communauté prendra des décisions pour le réseau et cela constituera l’intelligence de GLORIA, pendant que le travail fastidieux (comme celui de planifier les observations d’un télescope en tenant compte de nombreuses contraintes) sera effectué par des algorithmes qui seront développés dans ce but.

Comment GLORIA pourra-t-il être à la hauteur de ses ambitions ?

Le projet GLORIA définira de nouveaux standards, protocoles et méthodologies pour:

  1. Contrôler des télescopes robotisés et leur instrumentation (caméras, roues à filtres, dômes, etc)
  2. Fournir un accès Web au réseau : Pouvoir accéder aux télescopes robotisés via un portail web.
  3. Réaliser des expériences en ligne: Il sera possible de développer des environnements web spécifiques en vue de recherche en temps réel (contrôle de télescopes) sur un sujet scientifique déterminé.
  4. Réaliser des expériences hors ligne: Il sera possible de développer des environnements web spécifiques en vue d’analyser les données astronomiques déjà produites par le réseau GLORIA ou provenant d’autres resources.