Les aurores boréales sont de retour

Le maximum de l’activité solaire approche! Comme en 2012, une expédition pour observer les aurores boréales se rendra au sud du Groënland du 24 au 29 août. Nommée Shelios 2013, l’expédition est promue par l’association scientifico-culturelle Shelios et est coordonnée par son président Miquel Serra-Ricart, astronome à l’Institut d’astrophysique des îles Canaries et membre du projet GLORIA. Une retransmission journalière depuis les environs du glacier Qaleraliq seront disponibles sur le web.

Année 2013: Maximum de l’activité solaire

La figure du haut montre l’activité solaire (le nombre de taches au cours du temps). Le premier maximum correspond au maximum de l’époque précédente (° la fin de 2001); Les prédictions actuelles prévoient qu’un nouveau maximum d’activité sera atteint avant la fin de 2013. Dans la figure du bas, on peut voire l’activité solaire durant les 70 dernières années (le nombre de taches observées sur la surface au cours du temps). Source: sidc.be.

Les données rassemblées ces 200 dernières années montrent que les maxima d’activité solaire se reproduisent approximativement tous les 11 ans (voir figure). L’activité solaire est définie par le nombre de taches solaires observées sur la surface du soleil. Alors que nous approchons du maximum, le nombre de taches augmente, comme on peut le voir sur la figure du haut. De plus, le champ magnétique du soleil change de polarité. Les données observationnelles nous montrent que c’est ce qui se passe à ce moment même! C’est un signe clair que le maximum du 24ème cycle solaire aura lieu avant la fin de l’année 2013.

Pendant le maximum solaire, l’intensité du vent solaire augmente, conduisant à un accroissement du flux de particules arrivant sur Terre. Ces particules, électriquement chargées, sont conduites vers les pôles terrestres par le champ magnétique de notre planète, où elles interragissent avec l’atmosphère produisant des aurores boréales dans l’hémisphère nord et des aurores australes dans l’hémisphère sud. Le meilleur endroit pour observer le phénomène est le long d’un cercle centré sur le pôle magnétique nord, en particulier entre 60 et 70 degrés de latitude nord.  Le pôle magnétique nord ne coïncide pas avec le pôle nord géographique. En fait, il se déplace au cours du temps. Il se trouve pour l’instant au large des côtes de lîle canadienne Ellef Ringnes, de sorte que le sud du Groënland est un endroit excellent pour observer les aurores.

Aurores

Aurora Borealis observed in late August of 2012 from the Tasiusaq farm. The pictures were taken during the Shelios 2012 expedition (see shelios.com/sh2012, J.C. Casado-starryearth.com).

Les aurores sont classifiées comme diffuses ou discrètes. Ce dernier type consiste en des draperies lumineuses changeant rapidement et qui ont plusieurs couleurs (voire la photo). L’émission de lumière a lieu dans l’atmosphère a des alititudes comprises entre 100 et 400 km et est la conséquence de la collision du vent solaire (essentiellement des électrons) avec l’oxygène  (couleurs vertes) ou l’azote (tons rouges).

Comme mentionné, ce magnigique spectacle céleste ne se produit que dans les régions proches des pôles.  Néenmoins, le spectacle vaut le voyage au moins une fois dans une vie ! Mais si vous ne pouvez pas vous le permettre, Shelios et GLORIA vous offrent une chance de regarder le spectacle via Internet sur live.gloria-project.eu (voir les détails ci-dessous).

lieu de l’Expédition

Encircled numbers mark the locations where the observations and the broadcasting will take place.

L’expédition  Shelios 2013 est promue par l’association scientifico-culturelle Shelios et est coordonnée par son président Dr. Miquel Serra-Ricart, astronome à l’institute d’astrophysique des îles canaries. L’objectif principal de l’expédition est l’observation des aurores boréales depuis le sud du Groënland à une époque proche du maximum de l’activité solaire. Plus d’informations sont disponibles sur  shelios.com. Une collection d’images des expéditions précédentes est disponible ici.

retransmission

Il y aura une retransmission journalière entre le 24 et le 29 août 2013 depuis les environs du glacier Qaleraliq (longitude=46.6791W; latitude=60.9896N) ainsi que depuis deux autres lieux situés au sud du Groënland  (voire la carte ci-desous). La retransmission en direct aura lieu de 00:30 à 1:30 UT (2:30 – 3:30 en Europe; où UT = Universal Time); tard la nuit en Europe. Les conditions climatiques pourraient affecter ces horaires. La retransmission de l’événement contiendra :

  1. Connection en temps-réel
    Des images en temps-réel seront transmises par une caméra noir et blanc chaque soir, fournissant des séquences video montrant le mouvement des aurores. Cette retransmission peut être regardée sur le site web de GLORIA  live.gloria-project.eu et son collaborateur principal sky-live.tv.
  2. Poses d’une minute. 
    Des images en couleurs seront obtenues chaque minute et postées sur les sites mentionnés pour créer une succession temporelle d’images des aurores.  Deux caméras identiques (Canon 5D Mark II) seront utilisées. Les sites d’observation seront séparés par une distance d’au moins 1 kilomètre (maximum 50 km) dans le but de pouvoir calculer l’altitude de l’aurore par la mesure de la parallaxe.  En fait, ces images seront accessibles depuis le web de façon à pouvoir effectuer des activités éducationnelles.

Activité éducationnelle

En utilisant les images des aurores obtenues par l’expédition, l’activité éducationnelle suivante est proposée :

Calcul de l’altitude d’une aurore à partir d’images en utilisant les méthodes de couleur et de parallaxe. 

Voir le document de référence  ici.

Liens

Pendant les retransmissions nous auront une information journalière sur l’activité solaire via les noeuds suivants:

Téléchargez le document PDF de l’événement