Comment recycler la matière organique dans l'industrie alimentaire ?

Accueil » Comment recycler la matière organique dans l’industrie alimentaire ?

Des tonnes de déchets sont produites chaque année dans l’industrie alimentaire. 70% sont des déchets organiques. Il s’agit de résidus d’origine animale ou végétale qui sont dégradés par des micro-organismes. Ces déchets sont recyclés à travers plusieurs méthodes et peuvent servir à beaucoup d’autres choses. Découvrez comment recycler la matière organique dans l’industrie alimentaire.

Le compostage

Le compostage est la forme la plus simple pour le recyclage de la matière organique dans l'industrie agroalimentaire. C’est un procédé de recyclage des biodéchets. Il entre dans une économie circulaire qui permet de limiter notre impact sur l’environnement. C’est un processus biologique qui consiste à transformer les matières organiques en compost qui est un fertilisant riche en composés humiques.

Ce processus naturel de décomposition se fait en présence de l’oxygène et grâce aux vers et aux bactéries. Les éléments nutritifs retournent à la terre pour la fertiliser et permettent ainsi d’éviter l’appauvrissement des sols. Il s’agit des boues, des restes de préparations de plats, des épluchures, etc.

L’alimentation animale

C’est l’une des principales méthodes de recyclage des déchets organiques. Selon l’agence de la transition écologique ADEME, c’est le processus de recyclage des déchets organiques à privilégier. Certains déchets qui proviennent des brasseries ou des industries de fruits ou de légumes sont considérés comme des coproduits. Ils sont alors donnés en alimentation aux porcins, aux équins, aux bovins et aux ovins.

Vu qu’il s’agit de la santé animale, les produits envoyés à la consommation des animaux doivent respecter certaines réglementations strictes afin de ne pas nuire à leur santé. Ils doivent être sains et sûrs. Les entreprises agroalimentaires qui les produisent se doivent alors d’être claires sur la production.

La méthanisation

La méthanisation est un phénomène biologique qui consiste à la fermentation des matières organiques pour obtenir un biogaz qui sera utilisé comme combustible. C’est l'un des procédés qui permettent la production d’énergie renouvelable non fossile, contribuant ainsi à l’écologie. Outre les déchets alimentaires provenant des fruits et légumes, on peut aussi utiliser les résidus et les poussières agricoles pour la méthanisation.

À la fin du processus de méthanisation, on obtient le biogaz et le digestat. Le biogaz après sa purification devient du biométhane, une source de fabrication d’énergie. Le digestat, quant à lui, est utilisé comme fertilisant pour les plantes.

La méthanisation est un processus qui limite le gaspillage de ressources et la production de déchets. Les déchets produits par l’industrie alimentaire deviennent des ressources primaires pour la production d’énergie.

La fabrication d’huile propre à être utilisée à partir des huiles usagées

Les huiles usagées qui proviennent des déchets agroalimentaires peuvent être purifiées et transformées en biodiesel. Il est fabriqué à partir d’huile végétale et rejette très peu de CO2 dans l’atmosphère. Ce processus de fabrication présente plusieurs avantages. Ils sont simples à produire et ont un coût de production très économique. Le biodiesel peut être utilisé dans n’importe quel moteur diesel conventionnel, seul dans le moteur ou mélangé au pétro-diesel.

Les huiles végétales usées peuvent être utilisées aussi pour la fabrication des savons, des détergents. Elle peut même être réutilisée dans l’industrie alimentaire, une fois filtrée.

Toutes ces méthodes permettent de réutiliser les déchets produits afin de limiter la pollution environnementale. Mettre une telle politique en avant peut permettre à une société agroalimentaire d'améliorer son image auprès de la clientèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Besoin d'aide pour développer votre business en ligne ?